Au fil du temps

144 ans de savoir-faire horloger

1877

Fondation en 1877

Louis Cornu, faiseur de pendants et anneaux pour montre de poche, se met à son compte en ouvrant son atelier rue de la place d’armes. Peu après, ses trois fils le rejoignent.

1909

Déménagement en 1909

L’atelier déménage au N°30 de la Rue de la Serre.

1914

 l’innovation en 1914

La montre-bracelet, née quelques années plus tôt, reçoit sa consécration pendant la Première Guerre, Les Cornu s’adaptent et se lancent dans la fabrication des anses, puis des cornes pour boîtes de montres.

1923

Déménagement en 1923

L’atelier s’installe dans un bâtiment plus spacieux et développe de nouveaux produits : les bracelets et les fermoirs. Alors que les anneaux et les anses sont livrés aux fabricants de boîtres, les bracelets et les fermoirs se vendent directement aux horlogers. La diversification est double : technique et commerciale.

1935

 Philippe Cornu entre chez Cornu & Cie en 1935

Philippe Cornu, petit-fils du fondateur, entre dans l’entreprise avec un diplôme de technicien-mécanicien en poche. Sous son impulsion, l’atelier passe du stade artisanal à celui de la production industrielle.

1960

Philippe Cornu reprend l’entreprise en 1960

Philippe Cornu reprend seul la direction de la fabrique, rachetant les parts de ses oncles.

1973

 Invention du bracelet acier en 1973

Philippe Cornu s’ennuie « à faire des boucles ». Il soude des barreaux ronds, les assemble avec un fermoir extensible, c’est l’invention du bracelet acier.

1976

Jacques Favre entre chez Cornu & Cie en 1976

Monsieur Jacques Favre entre dans la société en tant que responsable de fabrication. 

1978

Déménagement en 1978

Cornu & Cie SA prend une nouvelle dimension en s’installant dans les bâtiments qu’il occupe encore aujourd’hui. Son effectif passe d’une quarantaine de collaborateurs à plus de septante.

1983

Invention du fermoir à diapason en 1983

Invention du fermoir à diapason par son bouillonnant directeur Jacques Favre. L’innovation comme celle du fermoir invisible offre au bracelet une élégante discrétion mais avec une totale grande sécurité, elle a fait l’objet d’un brevet européen.

1988

Agrandissement en 1988

Les affaires florrisantes obligent l’entreprise à s’agrandir en rattachant les deux bâtiments par la construction d’un troisième corps passant son effectif à une centaine de collaborateurs.

1991

Décès de Philippe Cornu en 1991

Décès de Philippe Cornu, la succession ayant été préparée à temps, le passage se fait en douceur, Jacques Favre reprend la direction de la société.

2009

Reprise par ADAX HOLDING en 2009

Afin d’assurer l’avenir de Cornu et de garantir son indépendance par rapport aux marques horlogères, l’entreprise entre dans le Groupe industriel Adax Holding. A l’image de Philippe Cornu, Jacques Favre passe la main progressivement.

2013

Nomination de Pierre Voumard en 2013

Avec la reprise de la direction générale par Pierre Voumard, Cornu entame une mutation stratégique et structurelle initiée en 2012 afin de se donner les moyens d’affronter les nouveaux défis auxquels les exigences de plus en plus pointues de l’industrie horlogère la confronte et résolument tourner l’entreprise vers l’avenir. 

2017

Andrea Ruggeri devient Directeur Général en 2017

Après près de 4 ans au sein de Cornu & Cie dans des fonctions à responsabilité, l’engagement d’Andrea Ruggeri est couronné par l’accession à la direction générale. S’appuyant sur une équipe managériale soudée, il met en place une organisation taillée pour assurer le succès sur un marché horloger en évolution rapide.

2020

Intégration de Bouille & CiE SA 

Intégration de l’activité boîte de la maison Bouille & Cie SA au sein de Cornu & Cie SA.

144 ans de savoir-faire horloger

1877

Fondation en 1877

Louis Cornu, faiseur de pendants et anneaux pour montre de poche, se met à son compte en ouvrant son atelier rue de la place d’armes. Peu après, ses trois fils le rejoignent.

Déménagement en 1909

L’atelier déménage au N°30 de la Rue de la Serre.

1909

1914

 l’innovation en 1914

La montre-bracelet, née quelques années plus tôt, reçoit sa consécration pendant la Première Guerre, Les Cornu s’adaptent et se lancent dans la fabrication des anses, puis des cornes pour boîtes de montres.

Déménagement en 1923

L’atelier s’installe dans un bâtiment plus spacieux et développe de nouveaux produits : les bracelets et les fermoirs. Alors que les anneaux et les anses sont livrés aux fabricants de boîtres, les bracelets et les fermoirs se vendent directement aux horlogers. La diversification est double : technique et commerciale.

1923

1935

 Philippe Cornu entre chez Cornu & Cie en 1935

Philippe Cornu, petit-fils du fondateur, entre dans l’entreprise avec un diplôme de technicien-mécanicien en poche. Sous son impulsion, l’atelier passe du stade artisanal à celui de la production industrielle.

Philippe Cornu reprend l’entreprise en 1960

Philippe Cornu reprend seul la direction de la fabrique, rachetant les parts de ses oncles.

1960

1973

 Invention du bracelet acier en 1973

Philippe Cornu s’ennuie « à faire des boucles ». Il soude des barreaux ronds, les assemble avec un fermoir extensible, c’est l’invention du bracelet acier.

Jacques Favre entre chez Cornu & Cie en 1976

Monsieur Jacques Favre entre dans la société en tant que responsable de fabrication. 

1976

1978

Déménagement en 1978

Cornu & Cie SA prend une nouvelle dimension en s’installant dans les bâtiments qu’il occupe encore aujourd’hui. Son effectif passe d’une quarantaine de collaborateurs à plus de septante.

Invention du fermoir à diapason en 1983

Invention du fermoir à diapason par son bouillonnant directeur Jacques Favre. L’innovation comme celle du fermoir invisible offre au bracelet une élégante discrétion mais avec une totale grande sécurité, elle a fait l’objet d’un brevet européen.

1983

1988

Agrandissement en 1988

Les affaires florrisantes obligent l’entreprise à s’agrandir en rattachant les deux bâtiments par la construction d’un troisième corps passant son effectif à une centaine de collaborateurs.

Décès de Philippe Cornu en 1991

Décès de Philippe Cornu, la succession ayant été préparée à temps, le passage se fait en douceur, Jacques Favre reprend la direction de la société.

1991

2009

Reprise par ADAX HOLDING en 2009

Afin d’assurer l’avenir de Cornu et de garantir son indépendance par rapport aux marques horlogères, l’entreprise entre dans le Groupe industriel Adax Holding. A l’image de Philippe Cornu, Jacques Favre passe la main progressivement.

Nomination de Pierre Voumard en 2013

Avec la reprise de la direction générale par Pierre Voumard, Cornu entame une mutation stratégique et structurelle initiée en 2012 afin de se donner les moyens d’affronter les nouveaux défis auxquels les exigences de plus en plus pointues de l’industrie horlogère la confronte et résolument tourner l’entreprise vers l’avenir. 

2013

2017

Andrea Ruggeri devient Directeur Général en 2017

Après près de 4 ans au sein de Cornu & Cie dans des fonctions à responsabilité, l’engagement d’Andrea Ruggeri est couronné par l’accession à la direction générale. S’appuyant sur une équipe managériale soudée, il met en place une organisation taillée pour assurer le succès sur un marché horloger en évolution rapide.

Intégration de Bouille & CiE SA 

Intégration de l’activité boîte de la maison Bouille & Cie SA au sein de Cornu & Cie SA.

2020